S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kaneyoshi Izumi
Scénariste : Kaneyoshi Izumi
Éditeur : Kaze Manga
Collection : Shojo
Genre : Romance, Suspense
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 3 juin 2020
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

La princesse Alna, cachée sous le surnom de Violette, s’habitue à sa vie de chevalier au service de Camilla, qui se fait passer pour elle. Elle protège au mieux cette dernière, peu à l’aise dans ce rôle, face aux intrigues de la cour et des autres prétendantes au titre de reine. Après la mort de la jeune Lizzy, victime de ces jeux de pouvoir, la vie reprend au château comme si de rien n’était. Mais Violette ne compte pas laisser cette mort impunie.

Notre critique

On retrouve avec joie notre héroïne chevalière, qui tente de protéger au mieux Camilla, emportée avec elle dans ce terrible royaume de E. Violette ne peut laisser la mort de Lizzy impunie et compte bien faire payer ce meurtre à celle qui en est responsable, Anne, la deuxième reine. Cette dernière affiche aux yeux de tous un visage souriant, doux et gracieux, plein de bonté et de gentillesse. Mais en fait, c’est un être sournois, fourbe et retors. Elle est prête à tout pour arriver à ses fins, même au meurtre. Elle est soutenue par sa famille, qui n’hésite pas à intriguer et à faire des alliances, afin de mettre la jeune femme sur le trône. Violette, elle, va tenter un rapprochement avec Catherine, la première reine et veuve du roi précédent. Cette alliance va permettre à la jeune Camilla de passer devant Anne dans le protocole. Ce qui ne va pas plaire à tous, surtout à Anne. Pendant que Camilla joue maladroitement son rôle au bal, on rencontre enfin le mystérieux roi de E. Avant la fin, Violette se fait enlever et disparaît, laissant seule Camilla, qui ne maîtrise toujours pas la langue du pays. La jeune chevalière comprend qu’elle n’est pas aussi forte qu’elle le pensait.
Dans ce tome, des masques tombent et les vrais visages des protagonistes se révèlent. Alna et Camilla ne sont pas les seules à avoir échanger leur place. Camilla est vraiment mal à l’aise et joue difficilement son rôle, car elle n’a pas la force de caractère et le charisme d’Alna. Tout semble l’effrayer. Violette, elle, prend conscience de son impuissance, de la limite de son champ d’action, même si elle manie l’épée comme un chevalier et sait se défendre. Elle s’en veut de la mort de Lizzy et regrette de n’avoir pu la sauver. Et puis, Violette rencontre souvent sur son chemin Arthur, qui est très proche du roi. Ce dernier n’a pas son pareil pour se trouver dans le sillage de la jeune fille, et à chaque fois, cela ne se passe pas sans heurt.
Ce tome nous fait entrer de plein pied dans des intrigues de cour, faites d’alliances et de haines, dont le seul but est de placer une reine sur le trône, aux côtés d’un roi mystérieux. Le scénario alterne moments présents et longs retours en arrière, où on découvre petit à petit pourquoi Violette est blessée et seules dans les bois. Une grande place est donnée à la psychologie des personnages et à leurs émotions.
Le dessin est fin, délicat et très bien documenté. on y trouve pleins de détails et les robes et les coiffes des reines fourmillent dentelles, de perles et d’autres détails. Chaque reine a son style propre et on les reconnaît facilement les unes des autres. Le volume des chevelures est très bien rendu. Il y a peu de décors, mais certains méritent qu’on s’y arrêtent, car un travail minutieux y a été réalisé, comme dans le feuillage de certains arbres. Des bulles et autres étoiles parsèment parfois les cases et mettent en valeur les jeunes héros de cette série.

Notre critique du tome 2 de Called Game

Voici une suite qui est à la hauteur du tome précédent. Un mélange d'histoire, de dessins magnifiques, de jeux de pouvoir, de romance et des personnages attachants, vous fera dévorer d'une traite ce deuxième volume. On attend la suite avec impatience. Bonne lecture!

Scénario95%
Dessin95%
Édition90%
Originalité95%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Le dessin
  • Un scénario dynamique
  • Les tenues des personnages
On a moins aimé
  • Néant
95%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.