Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 de Tokyo Shinobi Squad

Saya

Published

on

Dessinateur : Matsuura Kent
Scénariste : Tanaka Yûki
Éditeur : Kaze
Collection : Shonen
Genre : Action, Fantastique
Public : + 8 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 25 novembre 2020
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Jin et son escouade de shinobi doivent protéger une mannequin, Maki Mizuno. Cette dernière est la cible de la Morning Agency, qui a fait appel à l’Oeil Bleu pour la neutraliser. Cette escouade d’assassins est dirigée par Hyôsei, un être cruel qui se sert de la glace pour réduire au silence des ennemis. Cette confrontation risque d’avoir un impact retentissant dans le milieu des shinobi, alors que ceux-ci doivent se faire discrets aux yeux du monde.

Notre critique

Maki Mizuno est un mannequin qui travaille pour l’Agence Will, dirigée par Mr Mizutani. Ce dernier veille sur sa jeune mannequin comme un père. Quand sa vie est menacée par une grande agence, la Morning Agency, il fait appel au clan Narumi pour la protéger. Et il y a de quoi faire, car en face, il y l’œil Bleu, une escouade d’assassins spécialisée dans le meurtre de stars du showbiz. A sa tête, Hyôsei, surnommé le « Bourreau de Glace », un être cruel et un redoutable shinobi. Sur les traces de Maki Mizuno qui a disparue, Jin et Papillon la retrouve dans un hangar, victime de l’Oil Bleu. Un combat sans précédent commence, où Jin doit absolument se surpasser s’il ne veut pas que la mort les entraine avec elle.

Jin et Papillon font équipe sur cette mission, chacun avec son style et sa personnalité propre. Jin est toujours aussi impétueux, plein d’énergie et accumule les dégâts autour de lui. Papillon est plus fine dans sa manière de travailler et de se battre. Même si on voit peu Enh et Taiga dans ce tome, Jin sait qu’il peut compter sur leur soutient en cas de problème. Ici, on découvre surtout un grand méchant, cruel et sans pitié en la personne de Hyôsei. Son escouade est formée d’assassins spécialisés dans le meurtre de stars et elle est très redoutée par toutes les autres escouades.

On continue de découvrir ce Japon futuriste, avec ses propres codes et ses quartiers en ruine, propice à tous les crimes. L’histoire est dynamique, sans temps morts, avec une pointe d’humour et servie par un charadesign qui lui est propre. On voit quelques décors, assez simplistes et aux traits anguleux. Les scènes d’action sont bien vivantes et plutôt rapides. Le duo Jin et Papillon fait la jaquette de ce tome, sous le regard malveillant de Hyôsei. La couleur de celle-ci rend hommage au pouvoir de glace de cet assassin.

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− five = one