Dessinateur : Amahara
Scénariste : Matarô
Éditeur : Meian
Collection : Daitan
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 16 ans
Contenu : 186 pages
Sortie : 26 avril 2022
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

« Momona Ichikawa a atterri dans un monde où hommes et femmes voient leurs sensibilités inversées et se retrouve complètement désemparée face à ces différences. Uesugi, un de ses camarades, a également subi l’échange et provoque de grands changements. Kawashima et Kanzaki sortiront-elles indemnes de leur première expérience ?! »

Alors que Ichikawa semble comprendre comment fonctionne ce nouveau monde pour elle, elle se rend compte qu’elle n’est pas la seule à s’être retrouvée dans cet univers parallèle. Uesugi, un de ses camarades de classe de notre monde, à vécu la même expérience. Alors que la jeune fille peine à s’habituer dans ce nouvel univers aux mœurs inversées, le jeune homme a bien compris comment survivre tout en satisfaisant ses plaisirs personnels. Quant aux deux amies de Ichikawa, Kawashima et Kanzaki, elles vont vivre leur première fois…

L’acclimatation de Ichikawa dans ce monde à la sexualité inversée se poursuit. Cette dernière semble se faire à ce nouvel univers et finit par se laisser tenter par un mode de vie et de pensée différent du sien. Pourtant, dans ce monde où les femmes ressemblent à des mantes religieuses, tout n’est pas rose pour elles. Les premières fois ne se ressemblent pas et chacune le vit à sa façon, et sous un angle fort masculin au demeurant. Ainsi, Kamashima et Kanzaki vivent cette expérience de manière fort différente et cela ne sera pas spécialement une réussite pour les deux. Toutes les deux ont jeté leur dévolu sur Uesugi, un camarade qui accepte de les aider en échange de monnaie sonnante et trébuchante. Et de fait, Kawashima est devenue tellement accro qu’elle doit se trouver un job afin de s’offrir les services du jeune homme. De son côté, Ichikawa se laisse doucement tenter par un peu de littérature érotique sur les conseils de ses amies.

Le scénario de cette série est très léger et toutes les occasions sont bonnes pour dénuder les protagonistes de sexe féminin : que ce soit lors de séances “sportives” pour avoir un ventre plat, ou encore du rangement. Ces dernières sont voluptueuses, bruyantes, à la limite de la vulgarité, contrairement à Uesugi, le seul mâle de l’histoire, qui tire plus du gringalet que du mâle alpha. Les héroïnes semblent même peu regardantes de leurs partenaires, du moment que celui-ci a un sexe masculin. Il ne faut pas également espérer une certaine morale ou un peu de tendresse ou de romantisme dans cette série. En Uesugi qui tire très rapidement profit de cet univers inversé et Ichikawa qui se désillusionne sur les fantasmes romantiques quasi inexistants dans la littérature, il n’y a que l’acte sexuel qui compte, la quantité primant sur la qualité. Le trait est assez nerveux et s’emballe au même rythme que les héroïnes. La jaquette suit le schéma des deux précédentes, avec Ichikawa et son double en carte à jouer.

Chastity Reverse World
65 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Cette série nous laisse perplexe tant le pitch, au départ, paraissait accrocheur. Ce titre ne marquera pas les annales, mais trouvera certainement son lectorat. Sans surprise !

Scénario60
Dessin80
Édition80
Originalité70
Mise en scène70
Intérêt sur la durée50
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one