S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Fujimoto Tatsuki
Scénariste : Fujimoto Tatsuki
Éditeur : Kaze Manga
Collection : Shonen UP!
Genre : Fantastique, Action
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 2 septembre 2020
Prix : 7,29€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

La quatrième section spéciale Anti-Démons est attaquée de toute part. Un duo, composé d’une jeune fille et d’un mystérieux sabreur, essaye d’attraper Denji. Ces derniers sont très puissants et Hayakawa et Himeno sont vite dépassés par cette puissance. Makita va déployer une partie de ses capacités et sauver ceux qui peuvent encore l’être.

Notre critique

On retrouve les membres de la quatrième section spéciale Anti-Démons en mauvais posture. Pourtant dans des lieux différents, ils se font attaquer de toute part, au même instant, par un groupe encore inconnu, mais puissant. Ces derniers sont bien organisés et très bien informés. Ils connaissent très bien leurs cibles et où les trouver. Denji est face à Sawatari, qui contrôle un démon à l’apparence d’un serpent, et à Samouraï Sword, un mystérieux sabreur. Ces derniers veulent ramener son cœur au démon-flingue. De son côté, Makima est victime d’une attaque par balles dans le train qui l’emmène à Kyoto. Elle en réchappe et fait usage d’une partie de ces terribles capacités. Mais tous n’ont pas la chance de Makima et Denji, et les rangs de la quatrième section se vident peu à peu.

Il semble que ce tome est encore plus sombre que les précédents. Il y a du sang qui gicle de partout, des blessé, des morts et des démons encore plus laids font leur apparition. C’est une véritable guerre que doivent mener les membres restants de la quatrième section spéciale Anti-Démons. Les héros continuent d’évoluer, en devenant plus forts, mais aussi en prenant conscience que leur vie est courte. Des décisions se prennent et des choix se posent. Le scénario se poursuit à un rythme endiablé, on n’a pas le temps de souffler que déjà, l’action suivante se profile. Denji n’est pas un devil hunter parfait, car même si il est puissant en tant que démon-tronçonneuse, il n’est pas le plus fort et il ne peut faire le poids face à tous les démons qui l’attaquent. Le dessin est régulier de tome en tome, avec le trait particulier et sombre de Tatsuki Fujimoto. Il y a du sang, des lignes de mouvements, ainsi que des trames qui assombrissent le dessin et qui rendent bien l’atmosphère glauque qui entoure ces devil hunters. C’est Aki Hayakawa qui fait la jaquette de ce tome et il le mérite largement.

Notre critique du tome 4 de Chainsaw Man

Voici une série très rythmés et sombre, avec des démons encore vraiment moches, et un scénario intéressant qui nous tient en haleine depuis le premier tome. Bonne lecture!

Scénario80%
Dessin70%
Édition80%
Originalité85%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Fort sombre
  • Un scénario original
On a moins aimé
  • Néant
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.