S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Kim Jae Hwan
Scénariste : Jay Skwar
Éditeur : Meian
Collection : Shônen
Genre : Fantastique, Drame, Action
Public : + 12 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 20 février 2020
Prix : 6,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Alors que la bataille de Waldgarth fait rage et que les officiers s’acharnent à défendre la cité en l’absence des Égides, Foa rend visite au Comte afin de savoir pourquoi sa mère, la chevaleresse attitrée de la capitale, n’est pas là pour la protéger. Le choquant secret qui va lui être révélé va l’amener à se lancer dans une périlleuse quête, la première étape étant de quitter la ville par tous les moyens… »

Notre critique

Ce quatrième volume d’Egregor se concentre sur la suite de l’attaque des Faucheurs sur la capitale, Waldgarth, et les villes et villages alentours. Alors que les Égides se sont dispersés et que les ennemis sont partout, la situation semble des plus critiques. Pendant ce temps, Foa obtient une piste sur l’endroit où pourrait se trouver sa mère, l’Égide de la capitale, et part avec ses camarades tenter de la retrouver pour sauver la situation.

C’est décidément une histoire bien compliquée que celle d’Egregor, et ce nouveau volume plein d’action s’avère assez inattendu. Alors que le tome commence sur une scène où Foa rend visite au Comte de Guisarme, qui régit la capitale, pour découvrir où se trouve sa mère, et qu’il semble prêt à se lancer dans une expédition non sans danger pour la retrouver, le reste du volume va se concentrer uniquement sur les batailles qui font rage ailleurs.

Ces batailles, il faut le reconnaître, sont en soi très prenantes. On a une fois de plus de belles scènes d’action avec une mise en page audacieuse, mais qui s’avère souvent très efficace lors des moments cruciaux. Affrontements sanglants, scènes dramatiques, moments d’espoir ou au contraire de désespoir… Tous les éléments sont réunis pour créer une ambiance palpitante et insister sur le critique de la situation. C’est un tome agréable à lire, avec son lot de moments forts et d’affrontements très intenses et visuellement réussis.

Toutefois, on en revient toujours avec le même problème : impossible de s’attacher aux trop nombreux personnages que l’on découvre toujours sur le tas, sans qu’ils aient été introduits au préalable. Nous ne savons pratiquement rien sur ces combattants aux noms trop compliqués pour être retenus, et les voir tous mener leurs batailles de leur côté successivement nous fait nous poser la question inévitable : quand reverrons-nous enfin les héros de l’histoire, ceux dont on a envie de suivre les aventures ?

Cette dispersion dans la narration et cette surabondance de personnages secondaires est finalement assez dommage, car à passer le tome à se demander ce que deviennent les protagonistes principaux, on apprécie moins les combats auxquels on assiste. On en vient ainsi à se demander s’il était vraiment nécessaire de consacrer un tome entier à montrer chaque combat, chaque bataille qui se dispute, plutôt que se concentrer sur l’aventure des héros. De plus, l’absence d’un contexte général et d’explications sur l’univers et les enjeux font que l’on a souvent du mal à suivre l’histoire. Les personnages parlent tous entre eux de choses gardées secrètes pour le lecteur, qui se retrouve comme projeté au milieu d’une histoire complexe dont il n’aurait pas suivi le début.

Si le manga dure assez longtemps pour prendre le temps, par la suite, de bien raconter l’histoire de chacun, et que les batailles actuelles sont pensées comme un « prologue » de quelque chose de plus vaste, alors le tableau final pourrait bien être très réussi. Toutefois, il s’agit d’un gros risque que de créer une histoire aussi ambitieuse sans prendre d’abord quelques tomes pour faire s’attacher le lecteur à l’univers et aux personnages…

Encore une fois c’est donc un tome assez compliqué à juger : si l’histoire continue encore de nombreux tomes, alors ce début très ambitieux pourrait bien payer et donner quelque chose de très intéressant. Mais si le public se désintéresse avant d’en arriver là, le titre risquerait de tomber dans l’oubli avant d’avoir pu réellement faire ses preuves ; ce qui serait bien dommage pour un manga si prometteur.

Notre critique du tome 4 de Egregor : Le Souffle de la Foi

Un tome fort en action, avec de belles scènes de combat et une ambiance dramatique bien réussie. Dommage toutefois que tout l’effort soit mis sur les combats de personnages inconnus plutôt que sur l’aventure des héros, qui semble pourtant très intéressante.

Scénario50%
Dessin85%
Edition95%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Les scènes d'action intenses
  • La tension d'une situation critique
  • La mise en scène très spectaculaire
On a moins aimé
  • Qui sont tous ces gens ?
  • Foa en couverture... mais presque pas présent dans l'histoire
75%Note Finale

A propos de l'auteur

Fan de mangas, de RPG et d'animation, elle a vu beaucoup trop d'anime dans sa vie pour se souvenir de tous. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de regarder tout ce qui a l'air intéressant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.