Connect with us

Critique

Notre critique du tome 5 de Blue Period

Published

on

Dessinateur :  Tsubasa Yamaguchi
Scénariste :  Tsubasa Yamaguchi
Éditeur :  Pika Édition
Collection :  Seinen
Genre :  Tranche-de-vie, Emotion
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 6 octobre 2021
Prix : 7,50 €
Statut de la série : En cours de publication

« À la première épreuve du concours, Yatora réussit tant bien que mal à terminer son œuvre, malgré l’incident du miroir cassé. À peine remis de leurs émotions, les candidats doivent déjà se remettre au travail dans l’espoir d’être admissibles pour la deuxième épreuve qui sera centrée sur la peinture à l’huile. Alors, pour détendre et stimuler ses élèves, l’extravagante Mme Ooba organise une excursion un peu spéciale. Cette sortie décoincera-t-elle Yatora qui redoute la discipline qu’il va devoir aborder dans trois jours ? »

La 1ère épreuve de Geidai est terminée et les élèves du cours de prépa s’offrent une petite pause au musé dans ce 5e tome de Blue Period. Enfin par pause, il faut entendre entraînement à l’art. Et oui pas de repos pour Yatora et les autres élèves. Alors que les résultats du 1er tour ne sont pas encore annoncés, il faut déjà préparer la 2e épreuve: la peinture à l’huile.

Pour cette prochaine épreuve, on en apprend de nouveau plus sur la peinture et surtout sur les couleurs et la manière de les utiliser. Aux côtés de Yatora, on en apprend toujours plus sur l’art et c’est un vrai plaisir. Le lycéen étant un novice dans le domaine, il a beaucoup de choses à apprendre et même si son coup de crayon est déjà très bon pour un débutant, le lecteur peut s’identifier à lui et évoluer dans son apprentissage de l’art à ses côtés.

A travers l’art, Yatora en apprend plus sur lui-même. Au départ, on avait un jeune homme qui vivait pour les autres, à la manière dont les autres le voyaient. Maintenant, il apprend à se redécouvrir grâce à l’art, à savoir ce qu’il aime ou pas, mais aussi à agir comme il l’entend et non pas parce que quelqu’un lui a dit. Sachant que cette découverte de lui-même est partie d’un tableau bleu, après avoir vu un simple levé de soleil qu’il a trouvé très beau et rendant la ville bleue, on se dit que l’art se trouve partout et peut changer radicalement une vie. Tout cela a un côté très poétique et on ne peut qu’avoir hâte de voir où ce chemin mènera Yatora.

Malgré un emploi du temps chargé, Yatora ne délaisse pas pour autant ses amis. Une rencontre fortuite avec Ryûji perturbera Yatora au point de ne plus pouvoir se concentrer. Il a remarqué que son ami n’allait pas bien et même si l’art prend toute la place dans son esprit, aider son ami reste plus important. Et dans l’histoire, Yatora y sera lui aussi gagnant puisque, même si il ne s’en rend pas vraiment compte, c’est en côtoyant ses amis et en les aidant que Yatora en apprend plus sur la vie, sur lui et même sur l’art. Dans les tomes précédents, on avait déjà pu remarquer que c’était au contact des autres que l’art de Yatora évoluait et son rapprochement avec Ryûji ne fait pas exception.

Les œuvres présentées sont toujours de toute beauté. Les personnages sont vraiment très bien détaillés dans ce tome avec l’accent tout particulièrement mit sur Ryûji. Le jeune homme vit des moments difficiles dans ce tome et toutes ses expressions faciales représentent bien ce qu’il ressent. Présenté parfois très efféminé, il parlera même de lui au féminin. Mais quand il décide de se voir en tant qu’homme, ses traits changent et il devient plus masculin.

Blue Period
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

En conclusion, après une semaine intense de préparation et avoir aidé son ami dans ce 5e tome de Blue Period, il est temps pour Yatora de se rendre à la 2e épreuve de Geidai.

Scénario80
Dessin85
Édition90
Originalité80
Mise en scène80
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha ÷ one = five