Connect with us

Critique

Notre critique du tome 5 de The breaker

Published

on

Dessinateur : Park Jin-Hwan
Scénariste : Jeon Geuk-Jin
Éditeur : Meian
Collection : Manhwa
Genre : Action, Suspense
Public : + 14 ans 
Contenu : 392 pages
Sortie : 19 octobre 2021
Prix : 12,95€
Statut de la série : Terminée en 5 volumes

« Tous les acteurs sont réunis sur le toit de la tour Core Business. Gumunryong fait face au chef de l’Alliance lui-même, numéro 1 du Murim, alors que ses membres sont présents pour assister à l’affrontement. Le dénouement est proche et Chonwoo pourra compter sur les siens. Que le terrible dernier acte commence… »

Le Murim, Chonwoo, Shinwoo, Si-Ho, …tous sont rassemblés pour le combat final. Chonwoo affronte le chef du Murim devant toute cette assistance. Le combat est intense et le chef de l’Alliance ne recule devant rien pour s’emparer du secret du Hyeoncheonjigong que détient Gumunryong. Peu attaché à son honneur, il va s’attaquer à ce que Chonwoo a de plus précieux. Mais ce que le chef du Murim a oublié, c’est que son adversaire n’est pas seul et qu’il peut compter sur l’aide de ses amis. Un grand combat commence !

Le combat final a commencé entre Gumunryong et le chef de l’Alliance. Ce dernier, malgré son grand âge, est un puissant adversaire et Chonwoo rencontre quelques difficultés à l’affronter. Mais surtout, cet homme a une conduite indigne et honteuse pour un chef de Murim, tant il est obsédé par ce qu’il veut obtenir. Pire, après ce combat, il compte bien “nettoyer” l’espace de tous ceux qui y ont assisté. Et ce que cet homme recherche, c’est le Hyeoncheonjigong, une force surhumaine qui n’est transmise qu’une seule fois par génération, de maître à disciple. Chonwoo a hérité de cette technique par son maître Eun-Wol. Cette force surhumaine n’est pourtant pas un don, car elle s’accompagne d’une folie meurtrière qui embrume l’esprit de celui qui s’en sert. Ce “seuil du vide” sera peut-être la seule chance pour Gumunryong de nettoyer la gangrène qui phagocyte le Murim.

Voici le cinquième et dernier tome de cette saga qui nous a plongés au cœur d’une organisation secrète spécialisées en arts martiaux. En même temps que le jeune Shinwoo, on découvre un univers dangereux, violent mais également palpitant. Le scénario est enlevé, avec de l’action, mais également quelques réflexions philosophiques assez bien amenées. Le charadesign est classique mais il dégage beaucoup d’énergie, avec un trait fin et droit, et les scènes d’affrontements sont bien chorégraphiées et faciles à suivre. Les personnages ne sont pas manichéens, comme le monde qui les entoure. De très belles illustrations couleurs ouvrent ce dernier tome. C’est le jeune Hyeok So-Cheon sous une pluie battante, un bouquet de roses couleur sang à la main, qui clôture cette belle série de jaquettes.

The breaker
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Cette réédition est un véritable cadeau que nous fait Meian Edition. Le format est très bien adapté au scénario dynamique et des grands combats que l'on y suit, sans parler de la qualité des jaquettes, toutes plus stylées les unes que les autres. On a adoré redécouvrir cette série qui n'a rien perdu de son énergie !

Scénario80
Dessin80
Édition90
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée85
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha seventy two ÷ = thirty six