Connect with us

Critique

Notre critique du tome 7 de Iruma à l’école des démons

Published

on

Dessinateur : Nishi Osamu
Scénariste : Nishi Osamu
Éditeur : Nobi Nobi!
Collection : Shonen Kids
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 8 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 26 mai 2021
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

« Quand Iruma annonce vouloir mieux comprendre les démons, la bague gloutonne, avec sa bienveillance mal-placée habituelle, lui lance un sort qui fait ressortir ses mauvais penchants, simulant chez lui l’effet du cycle du mal qui affecte périodiquement les habitants de l’Enfer. Cet Iruma “diabolique” rallie bien vite la classe anormale autour d’un objectif ambitieux : s’emparer de la “salle royale”, relique du roi-démon disparu. »

Iruma est victime d’un sortilège lancé par la bague gloutonne. Le voici qui subit le cycle du mal, sorte de crise qui touche tous les démons et qui fait ressortir leur côté diabolique. Devenu impoli et colérique, Iruma ne veut plus du local situé près des poubelles affecté à la classe anormale. Notre héros se lance dans une croisade avec tous ses camarades afin d’obtenir la « salle royale », ayant appartenu au roi-démon disparu. Pour ce faire, le jeune homme va ruser et, surtout, va fédérer toute sa classe à ses côtés. Et c’est d’une main de maître qu’Iruma va gérer ses troupes afin d’obtenir les signatures demandées par son professeur principal et familier, Callego. Mais ce dernier est plutôt rusé, et la tâche sera plus difficile que prévue…

On découvre un Iruma différent de celui qu’on connaît. Il nous montre une facette à laquelle on ne s’attendait pas, c’est-à-dire un jeune homme déterminé, sûr de lui, mais également très sombre. Loin de l’adolescent naïf, toujours prêt à aider les autres. Pourtant, même méchant, Iruma garde cet aspect de lui, qui fait que tous l’aiment. Et oui, même méchant, il continue d’aider les autres. Car la fameuse « salle royale » n’est pas que pour lui, mais pour toute la classe anormale qui est rejetée par tout le monde au sein de l’école. En ayant cette salle comme classe, lui et ses compagnons seront enfin acceptés par les autres élèves et ne seront plus vus comme les nuls de Babyls. Plein d’assurance, Iruma va s’imposer face à toutes les fortes têtes de sa classe et va les mener d’une main de maître.

Petit rebondissement bienvenu dans ce scénario, notre héros nous montre qu’il peut être un véritable meneur quand il a confiance en lui. Cette facette de sa personnalité apporte un peu de fraîcheur au personnage, qui est parfois trop naïf et trop gentil, au point de s’oublier. Le charadesign reste égal à lui-même, avec un trait rond et dynamique, sans trop de décor. Une ambiance d’Halloween pas du tout effrayante flotte dans cette série. Des petits gags en 4 cases viennent clore ce volume, déjà bien hilarant. Iruma en mode « diabolique » bien installé sur le trône du roi-démon de la « salle royale » fait la jaquette de ce tome.

Iruma à l'école des démons
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Ce tome renouvelle l’intérêt pour ce titre grâce au héros, qui nous montre son côté diabolique grâce à un sortilège. Sauf qu’on ne peut totalement effacer une personnalité et que même « méchant », Iruma ne peut s’empêcher de penser aux autres. On adore ce jeune humain qui fait de son mieux pour s’adapter dans cet infernal univers. Bonne lecture !

Scénario95
Dessin90
Édition90
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha nine + one =