Connect with us

Critique

Notre critique du tome 7 de L’Atelier des Sorciers

Saya

Published

on

Dessinateur : Shirahama Kamome
Scénariste : Shirahama Kamome
Éditeur : Pika Édition
Collection : Seinen
Genre : Fantastique, Aventure
Public : + 12 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 25 novembre 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Coco et ses amies ont réussi leur épreuve de rattrapage. Berdalute, l’un des trois grands sages, convoque la jeune Coco en pleine nuit pour lui proposer de rester à l’Académie et de devenir son apprentie. En fait, il veut la mettre à l’abri de la Confrérie du Capuchon et de Keffrey, qu’il estime avoir trop de parti pris pour bien s’occuper de Coco . Mais la jeune disciple veut en savoir plus et se rend à la Tour-bibliothèque afin de trouver des réponses à ses questions. Mais cette escapade ne sera pas aussi facile que prévue…

Notre critique

Coco est convoquée durant la nuit par l’un des trois sages, Berdalute. Ce dernier lui propose de devenir sa disciple et donc de quitter Keffrey. Le destin de ce dernier est lié à la Confrérie du Capuchon, et il ne pourra protéger la jeune fille de ses griffes. Au contraire, il risque même de rapprocher Coco de ce terrible ennemi. Afin de persuader l’entêtée Coco, Berdalute va lui raconter commet il a fait la connaissance de Keffrey et pourquoi ce dernier est autant intéressé par cette confrérie. Perplexe, la jeune fille décide de se rendre dans la Tour-bibliothèque espérant obtenir des réponses à ses questions. Mais le voyage n’est pas sans danger. Heureusement, Keffrey vient la sauver alors qu’il est blessé. N’ayant plus de doute, la jeune Coco décide de rester auprès de son maître. Ce dernier, en plus de voir en elle sa disciple, voit aussi une porte vers la Confrérie du Capuchon, qu’il désire tant retrouver…

Dans ce tome, on découvre le passé de Keffrey. Cela nous aide a mieux comprendre ce sorcier talentueux au comportement parfois ambigu. Son objectif est de retrouver la Confrérie du Capuchon et il semble prêt à beaucoup pour cela. On le découvre enfant, avec Olugio à ses côtés. En tant qu’ami, même si leurs liens se sont un peu distendus, il est là pour aider Keffrey quand il a des problèmes mais aussi pour le freiner quand il fait des bêtises. Mais ce dernier, même si il a confiance en lui, ne l’entend pas de cette oreille. Keffrey n’est pas un altruiste, et si il a sauvé Coco et l’aide pour retrouver le sort qui a figé sa mère, c’est parce qu’il pense que la jeune fille peut lui être d’une certaine utilité dans sa quête. Sous ses aires de maître compréhensif, Keffrey cache un sombre visage…

Le scénario semble s’assombrir un peu, tout en gardant cet univers magique, qui fait le charme de cette série au graphisme tout simplement sublime. On admire la profondeur des personnages, qui nous semblent si réels, comme prêts à sortir des pages. La mangaka nous gâte avec des dessins remplis de détails et de volutes, aux traits fins et élégants. La jeune Coco est sur la jaquette, une lampe à la main.

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.