Connect with us

Critique

Notre critique du tome 7 de Pièges Charnels

Published

on

Dessinateur : Aya Tsukishima
Scénariste : Rio Nakajima (Ririo)
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo-Josei
Genre : Passion, Vie Active, Erotisme
Public : Public averti
Contenu : 196 pages
Sortie : 22 septembre 2021
Prix : 7,20 €
Statut de la série : Terminée en 10 tomes

 

« Réconcilié avec son jumeau, Shinonome parvient à confronter son passé et à découvrir l’amour véritable qui s’y trouvait. Sa relation avec Kaori s’approfondit encore, mais tous deux n’arrivent pas à se débarrasser de l’inquiétude créée par leur relation à distance. Ils ont du mal à se libérer des obligations qui les lient à leur entourage pour exprimer ce qu’ils veulent vraiment. Peut-être que pour être ensemble, ils n’ont pas d’autre choix que de démissionner…La question taraude Kaori, et à l’occasion d’un incident déclencheur, elle aborde le sujet. Mais la réaction de Shinonome est surprenante… »

On en apprend plus sur le passé de Haruto dans ce 7e tome de Pièges Charnels. Lui qui s’est toujours senti délaissé et rejeté dans son enfance à toujours chercher l’amour. Cependant, n’exprimant pas ce qu’il ressent réellement, ses relations ne durent pas. On a l’impression qu’il est dans une boucle sans fin de tristesse, dépourvue d’amour. Le dernier mot de sa mère, qu’il a accompagné dans la maladie et jusque son lit de mort, était le prénom de son frère jumeau. Comment ne pas être détruit par ce simple mot alors qu’il n’a eu de cesse de chercher l’amour de sa mère. Tout cela nous fait un peu mieux comprendre Haruto et on a beaucoup de peine pour lui. Cependant, au contraire de ce qu’il pensait, son frère Kyôichi a vécu la même chose avec leur père. De ce fait, Kyôichi comprend très bien Haruto et même si son rapprochement avec Kaori est parfois ambigu, il sera d’une grande aide à la jeune femme pour comprendre son frère.

Les jumeaux ayant repris contact, on aurait pu s’attendre à les voir plus ensemble pour “rattraper le temps”. Cependant, l’un étant au Japon et l’autre en Chine, il n’est pas facile de renouer le contact. C’est bien dommage car il aurait été très intéressant d’en apprendre encore plus sur les frères Shinonome et leur passé.

Après avoir écarté les rivaux amoureux de leur couple, c’est maintenant leur travail qui les éloigne encore plus l’un de l’autre. On a l’impression que l’univers lui-même se ligue contre leur couple et les obstacles arrivent les uns après les autres pour tenir éloigner les amoureux. Il est temps pour Kaori et Haruto de savoir ce qui est vraiment le plus important pour eux: leur couple, le travail, … Chacun est tiraillé dans ses choix, de peur de faire souffrir l’autre et au final leurs indécisions et la retenue de leurs émotions les rendent malheureux. La distance n’aidant pas à la discussion, notre joli petit couple est dans la tourmente et on ne peut qu’espérer que leur amour triomphe à la fin.

Les dessins sont toujours un bonheur à voir. Les personnages sont très détaillés et on voit parfaitement ce que les héros ressentent dans les expressions de leur visage.

Les arrière-plans sont assez épurés. Les personnages étant souvent présentés en gros plans, des fonds à motifs sont privilégiés, comme des bulles ou des nuages.

Pièges Charnels
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

En conclusion, Kaori et Haruto sont dans la tourmente dans ce 7e tome de Pièges Charnels. Il va être temps pour les amoureux de faire un choix difficile pour la suite de leur relation.

Scénario80
Dessin90
Édition90
Originalité80
Mise en scène80
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha six + one =