Connect with us

Critique

Notre critique du tome 8 de It’s My Life

Saya

Published

on

Dessinateur : Narita Imomushi
Scénariste : Narita Imomushi
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 204 pages
Sortie : 26 février 2021
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminé en 11 volumes

500 ans avant l’époque de Noah et Astra, Atreyu, un jeune chercheur, étudiait l’astéroïde auprès de l’archimage Luner dans le centre de recherche magique. C’est là qu’il rencontra la sorcière aux yeux d’argent, Arctica.

La fête organisée par Noah pour l’anniversaire d’Astra vire au cauchemars. Astra disparaît avec la maison, qui est en fait un vaisseau. Noah, elle, est plongée dans un profond sommeil… Commence un retour en arrière, sur les origines de Noah.

On rencontre Atreyu, un jeune chercheur et son ami, Uriah. Ces derniers ont été choisi par l’archimage Luner pour travailler dans son centre de recherche magique. Il travaille sur un astéroïde d’argent et il a créé l’Arche, un vaisseau. Avec ce dernier, il espère se rendre dans le Nouveau Monde, qui est issu de légendes. Mais Luner cache également un sombre projet. Pour faire avancer ces recherches, il maintient prisonnière Arctica, une jeune fille aux yeux d’argent. Entre cette jeune sorcière et Atreyu va doucement se tisser un lien de confiance. Quand Atreyu et Uriah découvrent le réel projet de Luner, ils vont tout faire pour l’en empêcher, quitte à sacrifier leur vie. Après une fuite rocambolesque, Atreyu et Arctica s’installent dans une charmante petite maisonnette au fond des bois…

Ce tome est plus sombre que les précédents et il fait la part belle au passé qui entoure nos héros. On plonge directement dans des souvenirs où la noirceur entoure tous ceux qui y vivent. Seuls moments de légèreté : les jours passés par Atreyu et Arctica dans leur chaumière au fond des bois. On découvre des expériences scientifiques qui font froid dans le dos, des actes d’une grande violence et une très grande peur des êtres différents. Le charadesign est toujours aussi régulier, mais assez sombre, comme l’atmosphère de ce tome. Atreyu et la belle Artcica font la jaquette de ce tome. Soulevez la jaquette pour y découvrir un petit bonus.

Notre critique du tome 8 de It's My Life
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un volume qui nous en met plein les yeux : on découvre les origines de la jeune Noah, de ses doubles, mais aussi de la maison qu'Astra adore tant. Nos héros apparaissent peu, mais on sent leur présence tout au long de ces pages. Vivement la suite!!

Scénario85
Dessin85
Édition85
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

forty − = thirty one